La préparation psychologique, facteur de succès de la transmission d'entreprise.

Pourquoi recourir à une coach pour préparer et réussir la transmission de son entreprise ?


Quand on pense à préparer la cession d'entreprise, on pense d'abord aux aspects patrimoniaux, fiscaux, à optimiser la valorisation, au montage financier, à la protection des revenus …

Bref, on pense uniquement et prioritairement à des aspects techniques, certes très importants.


Mais c'est insuffisant s'il manque l'étape cruciale de la PREPARATION PSYCHOLOGIQUE !




"La réussite d’une transmission d’entreprise tient pour 80 % à des facteurs psychologiques et à des facteurs liés aux ressources humaines", précisent les auteurs du livre « Transmission et reprise d’entreprise », écrit sous la direction de Sylvie Guidici et Alain Coulaud.






Pourquoi ? Parce qu'un cerveau qui n'est pas prêt à un changement va tout faire (inconsciemment ou non) pour saboter l'opération.


Un cerveau qui a peur, qui a des doutes, qui va vers l'inconnu, va mettre en place des résistances qui se traduiront par plein de bonnes excuses pour que la cession capote.


Cédant, acquéreur, et tous les experts accompagnants (notaires, consultants financiers et fiscaux …) vont perdre du temps et les équipes de l'entreprise vont se fragiliser.


Investir dans l'accompagnement d'un coach pour faire ce grand saut est utile à plusieurs niveaux :


1/ pour le (la) VENDEUR (euse).

Il doit se préparer aux conséquences à la fois personnelles et professionnelles de la transmission d'entreprise.

Pour le cédant, l’acte de transmission présente une forte valeur affective. Il est souvent - et d'autant plus s'il est le fondateur- très difficile pour lui de se détacher de son « bébé ».

La cession confronte à un changement de vie profond.


Il faut se préparer à assumer un nouveau rôle social, familial, à faire un deuil et à construire une vie qui prolonge la précédente dans un contexte différent.


La préparation va d'abord consister à aider à se poser les bonnes questions pour clarifier ce qui motive la vente. Il faudra ensuite construire la vie de l'après vente en faisant le deuil ce que la vente laisse derrière elle.

L'objectif est de se rassurer, d'appréhender la vente avec une totale confiance. En adoptant une posture rassurante, le repreneur et les équipes seront mieux accompagnées et le vendeur pourra plus rapidement et définitivement lâcher l'entreprise en toute sérénité.


2/ pour le (ou la) REPRENEUR (euse).

Il prend les rênes d'une entité qui a une histoire, une âme, et qu'il va falloir faire perdurer. L'accompagnement va consister à aider le repreneur à trouver sa place avec sa propre identité tout en étant dans la continuité et dans le respect de l'existant. La quête de l'équilibre n'est pas simple et un soutien externe est vivement recommandé.

Si le repreneur n'était pas entrepreneur avant la reprise, il sera également important de l'accompagner pour qu'il s'approprie sa nouvelle posture et pour l’amener à développer ses compétences entrepreneuriales et managériales.


3/ pour les EQUIPES de l'entreprise.

Elles font face à un changement bouleversant. On sait que la transmission inquiète, et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle souvent annoncée le plus tard possible.

Or, créer la surprise au dernier moment n'est pas forcément la solution idéale en fonction des circonstances.

La préparation va permettre de rassurer pour maintenir la mobilisation et l'engagement des équipes, et pour assurer la continuité de l'activité.

En organisant la transition, la coach contribue activement à sécuriser l’opération. Son rôle est de veiller à la transmission des actifs immatériels, comme la culture d'entreprise et les valeurs.



Il est certain que l'accompagnement psychologique est essentiel dans la réussite de la transmission de l'entreprise.

Cette préparation prend du temps mais une fois prêt, vous allez accélérer le processus de vente et vous vous sentirez plus serein.


Vous avez le projet du vendre et ce projet vous semble difficile à appréhender, appelez-moi pour en parler.